12 juillet 2010

Étincelle 3

Condenser une journée en une phrase est un exercice de résistance contre l'oppression du babillage.

1 commentaire:

Leroy K. May a dit...

i'll drink to that!